Projets

Il est notoire qu’il n’existe pratiquement plus d’aéronefs français en état de vol conçus avant-guerre. Sans intervention rapide, certains modèles seront irrémédiablement perdus pour notre patrimoine. C’est là que le rôle du Réseau du CMV prend toute son importance. Il permet de faire remonter les informations concernant des avions en danger et produit un « signalement » regroupant tout élément historique ou mécanique concernant la période.

       Ces « signalements » donnent naissance aux PROJETS portés par toute l’équipe et le Réseau. Ils sont analysés plus en profondeur. La recherche des archives et la reconstitution des plans sont une partie fondamentale de la faisabilité du PROJET. L’équipe cherche à travailler sur des avions français de l’entre-deux-guerres. C’est donc sur les avions Caudron, Potez, Morane-Saulnier, Mauboussin et Latécoère que l’effort se concentre.

Le nombre de projets ne manque pas, mais le CMV se limite à 2 projets en parallèle, afin d’être certain de les mener à bien.

Image1

Dans le cadre des projets tels que « Laté 28 » de longues recherches dans les archives sont nécessaires, avant de passer à la conception et enfin à la reproduction de pièces. Malgré la volonté de garder l’authenticité des avions, nous utilisons les outils de l’aéronautique moderne pour concevoir et produire les pièces.

Ex : modélisation d’aile sous CATIA, découpe laser de pièces de nervure contreplaqué aéronautiques.

 

    

  Des projets (en cours) ont été montés dans le but d’être réalisés en collaborations externes et de faire participer des étudiants passionnés. Ainsi l’Université Technologique de Compiègne, l’IUT de Cachan et l’IUT de St Quentin peuvent proposer à leurs étudiants des modules de cours aéronautique afin d’étudier la faisabilité, la réalisation et la conception des projets.   

Ces projets de restauration et de reconstruction nécessite des partenariats et des bienfaiteurs.