↑ Revenir à Avions

Morane Saulnier MS 230

logo morane saulnier

Descriptif historique et technique

Son Histoire

Mythique, conçut au début des années 1930, il a formé des milliers de pilotes militaires et civils pendant sa riche carrière. Biplace d’entraînement et de perfectionnement français de l’entre-deux guerre, ce monoplan parasol a été le principal avion d’entraînement militaire français de son époque, mais aussi un appareil largement utilisé par l’aviation civile.

En 1928, l’Aéronautique Militaire française a émit un programme d’avion biplace de transformation, pour lequel le constructeur Morane-Saulnier proposa une machine dans la lignée des Morane-Saulnier MS-53 et des Morane-Saulnier MS-133. Dès les premiers essais, en février 1929, le MS 230 révéla ses qualités : aussi robuste que les chasseurs de l’époque, il était parfaitement adapté à l’entrainement avancé militaire et à la voltige. Il se posait assez court grâce a son patin de queue. L’entretien de cet avion était plus facile par rapport aux avions avec des moteurs rotatifs et l’accès aux pièces était moins compliqué.

83-1 div_unite_inconnue_04

500 exemplaires furent rapidement commandés par le Ministère de l’Air, la production étant lancée en mars 1929. Le MS 230 se rendit notamment célèbre aux mains expertes d’Alfred Fronval, Michel Détroyat et Hélène Boucher. Ils quadrillèrent la France lors de meeting aérien où ils régalaient le public de démonstrations de haute voltige. Il équipa également la réputée « Patrouille d’Etampes » (ancêtre de la Patrouille de France) entre 1931 et 1938.

Notre MS.230

Notre 230, de numéro de série 1076, est le dernier exemplaire en état de vol ayant conservé sa configuration d’origine. Nous avons, pour le moment, pu remonté son histoire jusqu’en 1941, date à laquelle il fût assemblé ou réassemblé par la firme Levasseur afin d’être incorporé dans la Luftwaffe. Il fût de retour en France en 1949 où il subit une révision générale, toujours chez Levasseur, dans leur atelier du Bourget. Utilisé au sein de l’aéroclub UTA dès sa sortie (voir photo), l’avion participa à de nombreux meetings aériens et compétitions de voltige dans les années 50, 60 et 70. Manx Kelly remporta d’ailleurs le Esso Tiger Challenge Trophy à ses commandes.

253252_107963729412250_1338422320_n

Le rapatriement de cette pièce unique sur notre territoire est un acte fort en faveur de la conservation de notre patrimoine aéronautique national trop souvent laissé à l’abandon ces dernières décennies.

Médias

 

 

ms 230 roulage profilms 230 point fixe au sol

ms 230 dérive      ms 230 roulage

1 ping

  1. Une nouvelle page pour notre site : Le MS230 » Le Cercle des Machines Volantes

    […] Morane-Saulnier MS 230 […]

Laisser un commentaire